Prévention et gestion du stress traumatique Le Mag Santé & Bien-Etre


Lorsque nous imaginons une intervention médicale après un accident, nous voyons deux scénarios: l’accident et l’opération à l’hôpital. Nous oublions souvent qu'entre ces deux étapes se déroule le trajet en ambulance!

Un voyage alors que les ambulanciers entrent en contact direct avec les blessés, sont comateux et meurent parfois. Cette gestion quotidienne de situations très difficiles peut conduire à un trouble de stress traumatique lourd de conséquences pour la santé mentale.

Trauma et culpabilité

Ce tronçon peut être généré par deux choses.

  • Traumatismes liés à différentes opérations: victimes d'épaves de voiture, de couteau ou de victimes d'une crise cardiaque
  • Sentiment de culpabilité: il est courant qu'un patient gravement malade décède dans l'ambulance pendant le voyage. Ces situations préoccupent particulièrement le paramédic qui se sent responsable. Il a l'impression de ne pas y être allé.

Un travail passionnant, essentiel mais pas toujours considéré

Selon certains ambulanciers paramédicaux expérimentés, la formation pour devenir paramédical ne prépare pas toujours suffisamment les étudiants aux dimensions psychologiques. Cependant, le programme est loin d’être insignifiant, car une formation d’une année est nécessaire.

Au-delà du stress des interventions, il existe d'autres difficultés. Les médias de Ouest-France ont rapporté dans un article que les ambulanciers ne se sentaient pas toujours appréciés par la société ou le personnel médical.

Les paramédics dépassent de loin le statut de simple transporteur. Il joue un rôle vital dans les soins aux patients. En plus de transporter le patient dans une institution financière, l’ambulancier est parfois tenu de fournir les premiers soins et la gestion des urgences.

Devenir un ambulancier paramédical promet une carrière professionnelle riche en expérience, mais c’est un travail principalement destiné aux personnes psychologiquement résilientes.